Hospitalisation ambulatoire

Aujourd’hui, la majorité des interventions réalisées en chirurgie digestive à la Clinique de la Sauvegarde le sont en ambulatoire.

Définition : Il s’agit d’une organisation rigoureuse qui permet de réaliser l’intervention sur la journée (sans nuit à la Clinique) et vous permettant donc de récupérer plus vite et de rentrer chez vous le jour de l’intervention.

Actuellement, 40 % des interventions chirurgicales en France ont lieu en ambulatoire, ce taux augmente progressivement, à l’image de ce qui se passe dans d’autres pays ou ce taux atteint 80 % (USA, Grande Bretagne, Hollande…).

 

Bénéfices de la chirurgie ambulatoire

  • La chirurgie ambulatoire est aussi sûre voire plus sûre qu’une hospitalisation conventionnelle.
  • Il est démontré que la chirurgie ambulatoire diminue le risque d’infection nosocomiale et de phlébite.
  • Elle nécessite une organisation parfaite et rigoureuse tout le long de votre parcours patient.
  • A la différence d’une hospitalisation classique, l’ensemble des évènements pouvant survenir doivent être anticipés (comme la douleur, les nausées, vomissements post-opératoires) et ne doivent plus être traités uniquement si ils surviennent.
  • Pour la chirurgie, on privilégie les techniques mini invasives (coelioscopie, absence de drain) et les infiltrations d’anesthésiques locaux à longue durée d’action pour une prévention de la douleur post-opératoire.
  • Le rôle de l’anesthésie est très important, il s’agit d’une anesthésie sur-mesure (c’est-à-dire strictement adaptée au temps de l’intervention), une gestion de la douleur de type multimodale (en évitant les morphiniques et leurs effets secondaires) et une anticipation des douleurs, des nausées post-opératoires et de la somnolence après anesthésie.

En conclusion, la chirurgie ambulatoire nécessite une prise en charge optimale au niveau de l’organisation du parcours du patient, une anesthésie sur-mesure sans ses effets secondaires et une chirurgie exécutée parfaitement par voie mini invasive.

Elle est donc plus exigeante en terme de qualité car seule une diminution de l’impact de l’intervention chirurgicale permet un retour à domicile le jour de la chirurgie en toute sécurité.

 

Indice de performance de la Sauvegarde

L’ensemble des établissements de santé de France sont évalués par l’ANAP (Agence Nationale pour l’Amélioration des Pratiques) concernant leur organisation et leur performance en terme de chirurgie ambulatoire.

Les établissements sont évalués sur 3 critères : volume d’actes en ambulatoire, volume d’actes innovants en ambulatoire et indice d’organisation. Le centre du triangle représente les établissements les moins performants, les extrémités du triangle les plus performants et en bleu l’établissement évalué.

Voici l’évaluation de la Clinique de la Sauvegarde :

Indice évaluation ANAP Clinique de la Sauvegarde

Comme on le voit sur ce dessin, la Clinique de la Sauvegarde est très performante en terme de chirurgie ambulatoire, elle est notée comme l’un des meilleurs établissements dans ce domaine.

 

Interventions réalisées couramment en ambulatoire à la Sauvegarde

  • Cure de hernie inguinale
  • Cholécystectomie (ablation de la vésicule)
  • Anneau gastrique coelioscopique
  • Sleeve Gastrectomy
  • By-pass gastrique
  • Chirurgie proctologique : cure d’hémorroïde, cure de fissure anale, cure de fistule anale
  • Kyste sacro-coccygien
  • Chirurgies en urgence: appendicite, abcès, cholécystite.
  • Colectomie pour pathologie bénigne ou cancer. L’équipe du Centre Lyonnais de Chirurgie Digestive est une des rares équipes à avoir l’expérience de lae colectomie (ablation du côlon) en ambulatoire. La première mondiale  a été réalisée en février 2013 par le Dr Gignoux et plus de 100 cas ont été réalisés depuis cette période.

 

Hospitalisation ambulatoire en pratique

SecrétaireAvant l’hospitalisation

  • Faire les démarches administratives,
  • Pré-admission,
  • Récupérer les médicaments prescrits lors de la consultation.

Votre horaire d’intervention vous sera communiqué la veille de l’intervention.
Vous bénéficierez de mesure de jeûne moderne (aliments solides autorisés jusqu’à 6 heures avant l’intervention et boissons claires recommandées jusqu’à 2 heures avant l’intervention).

Jour de l’intervention

  • InterventionPrendre une douche et un shampoing à votre domicile,
  • Il n’est pas nécessaire de réaliser de rasage ou de dépilation avant l’intervention.
  • Vous êtes habituellement convoqué dans le service de chirurgie ambulatoire une heure avant l’intervention.

En post-opératoire après un court séjour en salle de réveil, vous regagnerez le service de chirurgie ambulatoire ou vous pourrez vous réalimenter et vous mobiliser. Votre retour à domicile sera autorisé par l’infirmière en général au bout de quelques heures.

Vous devez être accompagné pour votre retour à domicile et ne pas être seul la première nuit.

Des consignes plus spécifiques vous seront données pour la période post-opératoire en fonction de votre intervention.

 

Le patient debout

A la Clinique de la Sauvegarde, le développement de la RRAC (Récupération Rapide Après Chirurgie) traduit notre volonté d'améliorer le parcours du patient avant, pendant et après son hospitalisation. Afin de rester cohérent avec cette vision, un nouveau mode de prise en charge du patient a été adopté depuis plusieurs années : le patient debout.

Cette prise en charge moderne place le patient au centre des soins

  • le patient est moins stressé, plus autonome et mieux informé : il devient acteur de son parcours,
  • les équipes soignantes sont à l'écoute du patient et peuvent répondre au plus près de ses besoins. Ce concept innovant permet d'humaniser la relation patient/soignant,
  • sa dignité est préservée au maximum : la tenue est plus adaptée, le patient peut conserver ses lunettes, son appareil auditif jusqu'à la salle d'opération,
  • les accompagnants sont les bienvenus dans les salons de sortie.

Tout a été pensé pour le confort du patient, tant au niveau de son environnement, de son information, et des équipements mis à sa disposition. 

Suivez en images tout le parcours du "patient debout" ci-dessous...

Contenu modifié le 03/09/19