Consultation

Clinique de la SauvegardeVous avez une pathologie digestive ou endocrinienne, votre médecin traitant vous orientera vers un spécialiste en chirurgie digestive.

A votre arrivée, vous serez accueilli par la secrétaire de l’accueil pour créer/compléter votre dossier administratif : nom, prénom, date de naissance, profession, adresse, téléphone...

 

Documents à apporter

Merci de vous présenter le jour de la consultation avec votre chirurgien muni des documents suivants :

  • votre carte d’identité en cours de validation,
  • votre carte vitale avec attestation d’affiliation à l’assurance maladie,
  • votre carte de mutuelle,
  • le courrier de votre médecin traitant,
  • tout document justifiant d’une situation particulière : carnet de maternité, feuillet d’accident du travail, attestation CMU, attestation AME...

 

Déroulement de la consultation

Dossier médical

Pour débuter, vous serez reçu par l’infirmière en consultation afin de faire le point sur votre dossier médical : traitements, antécédents, histoire de la maladie...

Diagnostic

DiagnosticAprès avoir pris connaissance de votre dossier (lettre du médecin traitant, examens radiologiques et/ou cliniques et interrogatoire complet), le chirurgien posera un diagnostic soit médical soit chirurgical.
Le geste technique ainsi que ses complications éventuelles vous seront détaillés par le chirurgien et il vous informera sur « l'après intervention » (pansements, retour à domicile).

Une fiche d’information ainsi qu’un consentement éclairé devront être lus de façon consciencieuse, datés, signés et insérés dans votre dossier médical avant l’intervention.

Différents examens peuvent être demandés en fonction de l’indication chirurgicale posée :

  • Analyses de sang, d’urine,
  • Consultations chez un autre spécialiste : cardiologue, gastro-entérologue, pneumologue...
  • Radiographies, IRM, scanner...

AssistanteA l’issue de votre rencontre avec le chirurgien, vous serez reçu par son assistante qui vous expliquera l’ensemble du parcours administratif : pré-admission, explication du parcours de soin, prise de rendez-vous futurs, devis de la chirurgie (*), date pour la chirurgie, …

Si une indication opératoire est retenue, une consultation avec l’anesthésiste sera organisée par la secrétaire.

Pour anticiper, si vous pensez que votre consultation sera suivie d’une chirurgie, prenez un rendez-vous de consultation avec un anesthésiste de la Clinique de la Sauvegarde (via Doctolib) une heure après votre consultation avec le chirurgien. Vous devez vous présenter à cette consultation muni de tous vos résultats d’analyses ainsi que de l’ordonnance de votre traitement en cours.

Pré-admission

Pré-admissionPour éviter les attentes le jour de l’intervention, il est conseillé de faire sa pré-admission le même jour que la consultation avec le chirurgien et l’anesthésiste. Le service de pré-admission se trouve à l’entrée principale de la Clinique de la Sauvegarde. Pour cela munissez-vous des pièces suivantes obligatoires :

  • votre carte d’identité en cours de validation,
  • votre carte vitale avec attestation d’affiliation à l’assurance maladie ou attestation de CMU, AME à jour,
  • votre carte de mutuelle,
  • le dossier complet remis par la secrétaire du chirurgien.

Pour information, vous serez revu en consultation post-opératoire par le chirurgien en moyenne un mois après la date de l’intervention (rendez-vous donné dans les documents de sortie).

(*) Les compléments d’honoraires du chirurgien, signataire de l’OPTAM-CO (contrat souscrit avec la Caisse Primaire d’Assurance Maladie dont l’objectif est de stabiliser la hausse des compléments d’honoraires et de permettre aux patients d’être mieux remboursés par leur mutuelle) :
La secrétaire du chirurgien vous remettra un devis expliquant la part remboursée par la sécurité sociale et les compléments d’honoraires pour l’intervention ainsi que ceux de l’anesthésiste pour une information transparente et complète dès la consultation.

 

Un deuxième avis en chirurgie digestive 

Dans certaines pathologies, le patient peut ressentir le besoin de consulter un deuxième médecin pour avoir un second avis. Il peut s'agir de pathologies bénignes ou malignes, de projets d'opérations plus ou moins lourdes. Cette nouvelle consultation peut être remboursée par la sécurité sociale, à la condition que le patient soit adressé auprès du spécialiste par le médecin traitant. 

Pour que le chirurgien puisse vous donner un avis complet, il doit être en possession de votre dossier médical, des compte-rendus opératoires et des examens biologiques, radiologiques (compte-rendus et CD d'imagerie) et histologiques éventuels. Ces documents seront examinés lors d'une consultation médicale. Il n'est pas possible de donner un deuxième avis par téléphone ou par email. 

Au terme de cette consultation, un courrier sera adressé au médecin traitant, et au confrère chirurgien ayant donné le premier avis, sauf refus du patient. Si le traitement proposé est le même, nous recommandons habituellement que la prise en charge soit faite dans le premier centre. 

 

Situations particulières 

Vous venez de rencontrer un chirurgien digestif au Centre Lyonnais de Chirurgie Digestive, mais vous pensez à demander un deuxième avis. En cas de chirurgie oncologique, de chirurgie complexe ou de chirurgie bariatrique, votre dossier sera examiné dans tous les cas en réunion de concertaion pluridisciplinaire. Votre chirurgien n'est pas le seul à décider du traitement. Si malgré toutvous souhaitez rencontrer un autre chirurgien, n'hésitez pas à en parler, pour que nous vous conseillons un chirurgien expert de votre pathologie. 

Vous venez de demander un deuxième avis au Centre Lyonnais de Chirurgie Digestive, mais vous pensez à demander un troisième avis. Nous vous recommandons de prendre le temps de discuter de votre pathologie auprès de votre médecin traitant qui a du recevoir les courriers de consultations. Il pourra reprendre avec vous l'histoire de votre maladie et les avantages et inconvénients des traitements proposés par les deux spécialistes. Il pourra se prononcer sur l'intérêt d'une troisième consultation, qui serait à risque de faire perdre du temps dans votre prise en charge. 

Contenu modifié le 09/12/19