Reflux gastro-oesophagien

Le Reflux gastro-oesophagien est une pathologie liée à la Chirurgie Digestive

Présentation

Principe :

C’est la plus fréquente des lésions du tube digestif. Il s’agit du passage permanent ou intermittent du haut de l’estomac dans le thorax à travers l’orifice hiatal. Le passage peut se faire soit par glissement dans 9 cas sur 10, c’est à dire que le bas de l’oesophage et l’estomac glissent dans le thorax. Cela est du à un surpoids, ou a une augmentation de la pression dans l’abdomen (vêtements trop serrés, corset par ex). Le passage se fait par roulement si le bas de l’œsophage reste en place avec seulement l’estomac qui migre dans le thorax. Cela peut être congénital ou suite à un traumatisme.

Symptomatologie :

Les symptômes sont marqués par le reflux gastro-oesophagien. C’est une sensation de brulure dans la poitrine qui augmente lorsque l’on se penche en avant.

Parfois les signes sont trompeurs :

  • Douleur en avalant
  • Toux nocturne due à une irritation des bronches par le reflux acide lorsque l’on est allongé
  • Irritation fréquente de la gorge amenant à consulter un ORL
  • Anemie : sensation de faiblesse et paleur due à un saignement provoqué par la hernie hiatale.

Traitement Chirurgical

Hospitalisation:

L'intervention se réalise sous anesthésie générale. La durée est de 30 min à 1 heure. L'intervention est réalisée dans la majorité de cas en cœlioscopie : à l'aide de 5 orifices de 5 à 10 mm. Les avantages sont une reprise plus rapide de la vie normale. Cette voie technique peut néanmoins dans tous les cas être transformée en une incision traditionnelle en raison de difficultés qui peuvent être rencontrées lors de l'intervention. L'intervention consiste à enlever les calculs et la vésicule. La veille de l’intervention Il n’y a pas d’examen particulier sauf si votre état de santé le nécessite.

Le jour de l’intervention :

  • Le patient prend une douche avec de la bétadine et son abdomen est badigeonné d'un antiseptique
  • Fourniture de bas anti-thrombose.
  • Une injection d’anticoagulant pour prévenir le risque de phlébite, le matin de l’intervention.
  • Prémédication.

Suivi opératoire

Le but de cette phase est de surveiller l'absence de complication pour un retour à un état normal. La première phase à lieu en salle de réveil puis lors de l'hospitalisation et enfin en convalescence chez vous.

Phase de réveil

Lorsque l'intervention est terminée, vous êtes transféré en salle de réveil pour un minimum de 2 heures. Seront surveillés votre état de conscience, votre pouls, votre saturation en oxygène, votre respiration et les drains éventuels. Exceptionnellement, vous pouvez avoir une sonde naso gastrique c'est à dire un tuyau passant par le nez et qui va dans l'estomac pour l'aspirer. Vous pouvez également avoir des drains, c'est à dire des tuyaux qui vont aspirer les sécrétions qui pourraient s'accumuler dans le ventre.

Après la chirurgie

Suivi :

Retour dans le service : Le soir ou lendemain de l'intervention, vous serez levé. Les sondes et les drains, s’il y en a, seront progressivement enlevés dans les jours suivant. La sortie est en général prévue pour le lendemain. Vous reprendrez l'alimentation progressivement, en général le soir de l’intervention, en commençant d'abord par la boisson puis progressivement les aliments solides. Les pansements seront enlevé à domicile soit par vous même soit surveillés par une infirmière.

Retour au domicile :

Pendant votre convalescence, vous devez mixer votre alimentation pendant 15 jours afin de laisser cicatriser la réparation de l’estomac. Progressivement vous pourrez reprendre une activité normale.

Conséquences :

Lors d’une cure de hernie hiatale, l’acide ne peut plus remonter dans l’œsophage. Les symptômes liés au reflux disparaissent. En revanche si ceux ci n’étaient pas liés au reflux, il persisteront. D’où l’intérêt des examens avant l’intervention afin de mieux cerner si la cure de reflux va vous améliorer. Vous devez manger lentement afin d’éviter les ballonements qui peuvent être présents après le repas pendant quelques mois après l’intervention. L’alimentation est parfois difficile avec sensation de blocage. Ces troubles disparaissent dans les mois suivant. En cas de persistance, il vaut mieux consulter le chirurgien qui contrôlera le montage.

Complications :

  • L’oesophagite : qui est une inflammation du bas œsophage pouvant aller jusqu'à l’ulcération.
  • L’endo-brachy-oesophage est un terme compliqué pour traduire la transformation revêtement du bas œsophage en muqueuse gastrique. Cette lésion, rarement, peut se cancériser et nécessite une surveillance étroite

L'intervention consiste à réaliser une valve qui empêche le reflux acide dans l'oesophage.Cette valve est effectuée à partir de l'estomac. C'est une intervention couramment pratiquée, avec un taux de complications faible. Cette intervention est actuellement réalisée en coelioscopie par l’intermédiaire des 5 petites incisions.

Complications opératoires  :

Il s’agit des complications liées à toute chirurgie. On retrouve la phlébite, l’embolie pulmonaire, l’hémorragie et l’infection. Pendant l’intervention, il est possible à titre exceptionnel de convertir c’est-à-dire d’ouvrir, pour contrôler une hémorragie par exemple.

Parmi les complications propres à la chirurgie de la hernie hiatale :

  • Plaie de la rate : exceptionnelle mais le risque est réel en raison de la proximité de celle-ci avec l’estomac.
  • Dysphagie : c’est la difficulté pour avaler : ce trouble doit régresser dans les mois suivant. Si il persiste, le montage est peut être trop serré . Il peut être corrigé .

Au total, ces complications peuvent apparaître dramatiques mais restent exceptionnelles pour des équipes entraînées.

Surveillance au long cours  :

Il n’y a pas de surveillance particulière après une cure de hernie hiatale simple. En revanche si vous présentez un endo-brachy-œsophage, une surveillance annuelle est recommandée au début en attendant sa regression.

Les autres interventions de Chirurgie Digestive

Vésicule : Traitement chirurgical

Vésicule : Présentation

Vésicule : Après la chirurgie

Appendicite

Ulcère

Contenu modifié le 28/09/16

Pathologies traitées

Cancer de l’Estomac
Ulcere

Centre Expert en Récupération Améliorée

grace logoGRACE est un groupe créé en 2014 dans le but de favoriser le développement et la diffusion de la réhabilitation améliorée après chirurgie.

Centre Expert en Obésité

cso logoLe Centre Spécialisé de l’Obésité est reconnu par le Ministère de la santé et internationalement renommé dans le traitement et la prise en charge de l’obésité.