Vous êtes ici

Obésité : Présentation

Cette page de présentation de l'Obesité est liée à la Chirurgie de l'obesité ou chirurgie bariatrique

Définition :

Définition de l’O.M.S : "L'obésité est définie comme un excès de masse grasse qui entraîne des conséquences néfastes pour la santé". Il s’agit de la première épidémie mondiale. En 2014, plus de 1,9 Milliards d’adultes étaient en surpoids et 600 millions obèses. L’obésité entraine une surmortalité. Chaque année, dans le monde 2 800 0000 personnes décèdent de leur obésité.

 En pratique, l’obésité se définit à partir de l’index de masse corporelle (I.M.C.) :

IMC=Poids (kg) / Taille (m) ² 

18,5 < IMC < 25  = Corpulence normale

25 < IMC < 30 = Surpoids

30 < IMC < 35 = Obésité modérée

35 < IMC < 40 = Obsésité sévère

IMC < 40 = Obésité morbide ou cliniquement sévère

Calculez votre IMC

Lorsque l'obésité est dite "morbide" ou "cliniquement sévère" le risque de complications liées à l’obésité est beaucoup plus fréquent et le risque de mortalité augmente de façon très importante.

Causes :

Les causes génétiques

Les gènes ont un rôle majeur dans l'obésité : la distribution de la masse grasse et la corpulence serait déterminées par un petit nombre de gènes. Cependant, ils ne sont pas les seuls responsables et nous ne pouvons pas agir sur eux !

Les causes métaboliques

Certains d’entre nous ont une dépense d’énergie de base (c’est-à-dire la dépense d'énergie lorsque l'on est au repos) moins importante que d’autres. Ces personnes doivent moins manger sinon les calories sont stockées en graisse. Avec un métabolisme de base faible, le seul moyen de perdre du poids est de diminuer de façon très importante les entrées en calorie.

Sédentarité et inactivité physique

Excès des apports par rapport aux dépenses énergétiques :

De nos jours, notre mode de vie est plutôt sédentaire : utilisation facile des véhicules motorisés pour se déplacer, ascenseurs, télécommandes, professions sédentaires, ... Parallèlement, nous mangeons davantage d'aliments à haute densité énergétique (riches en graisses et sucre) que dans le passé. Le manque d'activité physique est un facteur majeur dans la prise de poids. Diminution de la dépense + augmentation des apports énergétiques = prise de poids !

Modification des comportements alimentaires

  • La déstructuration des repas : moins de temps pour manger, pas d'horaire et de cadre pour le repas, repas pris sur le pouce...
  • L’individualisation de l’alimentation
  • Accès plus facile aux aliments ce qui favorise le grignotage.
  • Commercialisation de nouveaux produits à haute densité énergétique, avec une médiatisation très développée (rendant le produit attractif).
  • Société contemporaine = source de stress qui peut être compensé dans la nourriture.

Causes médicales

Les causes médicales d’obésité sont rares. On peut citer l’hypothyroïdie qui peut entraîner une prise de poids de quelques kilogrammes, mais on ne peut pas l’accuser de faire prendre 40 Kg !

Certains troubles endocriniens ou l’utilisation de stéroïdes, d’antidépresseurs... peuvent aussi entraîner une prise de poids.

Conséquences

Le risque de décès prématuré lié à l’obésité est bien connu. En 2014, on observait 2,8 millions de décès dans le monde en relation avec l’obésité. Les patients en excès de poids ont un risque élevé de complications :

Diabète - Hypertension, complications cardiovasculaires - Complications articulaires - Complications respiratoires - Le syndrome d'apnée du sommeil - Lithiase vésiculaire - Augmentation du risque de certains cancers - Reflux acide - Dépression - Stérilité et troubles des règles - Incontinence urinaire - Sociale

Diabète :

Il s’agit du diabète de type 2 encore appelé "diabète gras". L’obésité augmente de façon très importante le risque de diabète de type 2. L’organisme devient d’abord résistant à l’insuline. Malgré l’augmentation de sécrétion d’insuline par le pancréas, le taux de glucose dans le sang reste élevé car l’organisme n’arrive pas à le métaboliser.

Après un certain temps, le pancréas n’arrive plus à sécréter et le diabète devient insulinorequérant, ce qui nécessite de faire des injections régulière d’insuline. Le diabète provoque à lui seul des complications sur les vaisseaux, les reins, les yeux etc…

Il a été démontré récemment que certaines interventions (by pass gastrique) avaient une action puissante sur le diabète, permettant souvent d’arrêter les traitements, surtout si la maladie est prise à temps. Cette chirurgie permet de retarder les complications dramatiques du diabète.

Hypertension, complications cardio-vasculaires :

L’excès de poids nécessite d’augmenter la pression artérielle pour vasculariser tous les organes. L’hypertension endommage le cœur, les vaisseaux notamment ceux du cerveau et des reins.

Complications articulaires :

Les articulations ne sont pas capables de supporter durablement des excès de poids et s’usent plus rapidement en cas d’obésité, provoquant de l’arthrose principalement au niveau de la colonne vertébrale, des hanches, genoux et chevilles. La perte de poids permettra de préserver les articulations et d’éviter un recours à une réparation chirurgicale de celles-ci.

Complications respiratoires :

L’insuffisance respiratoire est une complication classique de l’obésité et la perte de poids permet d’améliorer les symptômes.

Le syndrome d’apnée du sommeil :

Il s'agit d'une complication très grave de l’obésité. Pendant le sommeil, les voies respiratoires se ferment par hypotonie musculaire et la respiration s’arrête momentanément. Elle peut être à l’origine de décès. 

Lithiase vésiculaire :

Les patients en excès de poids ont un risque élevé de calculs dans la vésicule.

Augmentation du risque de certains cancers :

Différents types de cancers sont favorisés par l’obésité (cancer du colon, cancer de l’utérus…)

Reflux acide :

L‘élévation de la pression intra-abdominale chez les obèses provoque une hernie hiatale et un reflux gastrique. Le reflux acide peut être contrôlé par la chirurgie de l’obésité.

Dépression : 

La dépression est une conséquence des douleurs chroniques, des échecs des régimes, d’une mauvaise image de soi induite par le surpoids. L’évaluation d’une dépression masquée avant chirurgie de l’obésité est indispensable. La consultation avec un spécialiste se fait principalement dans cet objectif et non pas pour empêcher une intervention.

Stérilité et troubles des règles :

L’excès de masse grasse augmente le taux d’œstrogène et est à l’origine de trouble des règles, de stérilité et augmente le risque de certains cancers du sein et de l’utérus. La perte de poids permet de rétablir la fertilité. Il est en revanche déconseillé d’entamer une grossesse avant d’avoir obtenu un poids normal après chirurgie de l’obésité.

Incontinence urinaire d’effort :

L'obésité, de même que les grossesses multiples, augmentent le risque d’incontinence urinaire d’effort. Celle-ci survient lors d’effort comme rire ou tousser. Elle peut se corriger par l’amaigrissement, mais certaines nécessitent une intervention chirurgicale propre pour corriger ce trouble.

Sociale : 

On observe une forme de discrimination sociale pour les personnes obèses, au travail, pour la recherche d’un emploi, accès aux espaces publics, habillement etc…

Les interventions de Chirurgie de l'Obesité

L’Anneau Gastrique

Le By Pass

La Sleeve Gastrectomie

Télécharger la fiche information sur la gastroplastie

Contenu modifié le 05/08/16

Centre Expert en Récupération Améliorée

GRACE est un groupe créé en 2014 dans le but de favoriser le développement et la diffusion de la réhabilitation améliorée après chirurgie.

Centre Expert en Obésité

Le Centre Spécialisé de l’Obésité est reconnu par le Ministère de la santé et internationalement renommé dans le traitement et la prise en charge de l’obésité.