Kyste sacrococcygien

Le Kyste sacrococcygien est une pathologie liée à la Chirurgie Colo-Proctologique

Présentation

Principe :

Le kyste sacro-coccygien est une affection très fréquente et bénigne, observée chez des sujets jeunes, adolescents ou adultes jeunes. Cela concerne plus souvent les garçons que les filles.

Le kystes sacro-coccygiens ou sinus pilonidal est une affection dont l’origine est assez mal connue. Il pourrait s’agir, soit d’affection congénitale, soit d’affection acquise par défaut de la pousse des poils ou par des traumatismes minimes mais répétés de la région du sacrum.

Symptomatologie :

Les patients consultent le plus souvent pour un abcès apparaissant au sommet du pli inter-fessier, douloureux et rendant la position assise difficile voire impossible.

Le diagnostic est fait en constatant l’existence au sommet du pli fessier d’un ou plusieurs petits orifices qui ressemblent à des pores dilatés de la peau. Parfois, il existe une petite touffe de poils émergeant par l’un des orifices.

Enfin, dans certains cas, peuvent exister des petites indurations rouges et douloureuses, qui correspondent à des abcès, et qui apparaissent au dessus du pli fessier, au niveau du sacrum. 

Le seul traitement des kystes sacro-coccygiens est chirurgical et aucun antibiotique ne peut les guérir.

Traitement Chirurgical : Exérèse du Kyste en Ambulatoire

Hospitalisation :

L’intervention se déroule en ambulatoire (sur la journée).

La seule préparation consiste en une douche au savon liquide avant l’arrivée à la clinique. En cas de pilosité importante, il peut être utile de réaliser un dépilation (pas de rasage mais utilisation d’une crème dépilatoire la veille) autour du sillon fessier (environ 20 cm) pour faciliter les pansements après l’opération.

L'intervention se réalise sous anesthésie générale, le patient est positionné sur le ventre (sauf en cas d’abcès ou une intervention courte sur le coté suffit). Elle dure en moyenne environ 20 minutes.

Elle consiste en l’ablation complète de toute la zone malade, réalisant en général une exérèse en losange en regard du sillon interfessier. Le chirurgien injecte du bleu de méthylène dans l’orifice du kyste afin de repérer le trajet exact de la lésion afin de ne pas laisser en place de tissu pathologique. 

Si la lésion est propre, on pourra réaliser une fermeture par plastie. 

Si, au contraire, la lésion est infectée, il faut laisser la plaie ouverte, sans suture, en attendant une cicatrisation dirigée. C’est une technique simple, évitant au maximum les récidives, mais avec des soins et une convalescence longue de plusieurs mois. 

La fermeture par plastie fermeture permet de raccourcir la période de cicatrisation et de soins post opératoires à une période de 4 à 6 semaine en général.

Suivi opératoire

Le but de cette phase est de surveiller l'absence de complication pour un retour à un état normal. La première phase à lieu en salle de réveil puis lors de l'hospitalisation et enfin en convalescence chez vous.

Phase de réveil

Lorsque l'intervention est terminée, vous êtes transféré en salle de réveil pour environ 1 heure.

Après la chirurgie

Suivi :

A votre retour dans le service de chirurgie ambulatoire, vous pourrez vous lever et une collation vous sera donnée. En l'absence de contre indication vous pourrez rentrer à domicile le soir même après l’intervention. Vous reprendrez une alimentation normale le soir même de l’intervention.

Il conviendra de prévoir la réfection du pansement par une infirmière à domicile tous les jours jusqu’à cicatrisation complète de la plaie opératoire.

Conséquences et Complications:

Les complications sont exceptionnelles après ce type de chirurgie.

La survenue d’un saignement secondaire est possible, bien que rare, et sera traité facilement par compression. Ce n’est qu’en cas de saignement plus important qu’une reprise chirurgicale au bloc opératoire sera réalisée afin d’arrêter l’hémorragie. Il n’y a aucune séquelle secondaire.

Si la plaie a été refermée directement, une surveillance régulière du pansement doit être réalisée par une infirmière à domicile tous les jours, avec changement de la mèche. Du fait d’une tension importante à ce niveau, il est très fréquemment observée une ouverture partielle de la fermeture. La mèche posée alors sur la cicatrice sera utilisée pour combler cette ouverture et aider à la cicatrisation.  

Si la plaie est ouverte (en cas d’infection) des soins infirmiers à domicile sont obligatoires avec simple changement de la mèche.

Ces soins sont quotidiens, durent plusieurs semaines et consistent à changer le pansement (mèche) aidant à la cicatrisation. Ce pansement doit rester propre et l’apparition de douleur, d’inflammation ou de fièvre doit alerter et faire consulter à nouveau le chirurgien.

La reprise des activités physiques totales ne pourra se faire que plusieurs semaines après l’intervention.

Surveillance au long cours :

 Aucune surveillance particulière n’est nécessaire en dehors des consultation post-opératoires qui démarre 1 mois après l’intervention. 

Un rasage ou dépilation du sillon interfessier est recommandé pendant la 1ère année, il pourrait réduire le risque de récidive à long terme qui est estimé à environ 5%. 

Les autres interventions de Chirurgie Colo-Proctologique

Chirurgie du colon

Chirurgie du rectum

Fissure anale

Hémorroïdes

Fistule anale

Prolapsus et incontinence

Contenu modifié le 12/12/16

Pathologies traitées

Hémorroïdes
Fissure anale
Fistule anale
Prolapsus et incontinence

Centre Expert en Récupération Améliorée

grace logoGRACE est un groupe créé en 2014 dans le but de favoriser le développement et la diffusion de la réhabilitation améliorée après chirurgie.

Centre Expert en Obésité

cso logoLe Centre Spécialisé de l’Obésité est reconnu par le Ministère de la santé et internationalement renommé dans le traitement et la prise en charge de l’obésité.