Vous êtes ici

Hernie Crurale

Principe :

Les hernies, quelques soient leurs types, sont des pathologies très fréquentes et tout à fait bénignes dans la très grande majorité des cas. Elles peuvent apparaître à tous les ages,y compris chez le nouveau-né et touchent les deux sexes avec une fréquence plus élevée chez les hommes.

Il existe des facteurs favorisant leur apparition, mais contrairement à une idée reçue, le développement musculaire n’empêche pas leur survenue. Ces facteurs favorisants sont essentiellement  ceux qui font augmenter les pressions qui règnent dans l’abdomen comme le port de charges lourdes répétées, la constipation chronique, les difficultés à uriner (adénome de la prostate) et la grossesse par exemple.

Une HERNIE est le passage d’un organe,le plus souvent l’intestin grêle, à travers un orifice NATUREL.On parle de hernie inguinale lorsque la hernie siège juste au-dessus du pli de l’aine, de hernie crurale lorsqu’elle est située en dessous du pli de l’aine et de hernie ombilicale quand la hernie est placée au niveau du nombril.

Beaucoup plus rarement, il existe des hernies latérales, sur la paroi abdominale, située entre l’insertion des muscles abdominaux (hernie de Spiegel).

Comme toute pathologie, même bénigne,l es hernies et les éventrations peuvent se compliquer à tout moment. Il n’existe malheureusement aucun moyen clinique ni radiologique permettant de prédire leur apparition. Néanmoins on peut dire que les hernies crurales se compliquent plus souvent que les hernies inguinales et que les petites éventrations se compliquent plus souvent que les grosses éventrations.

La principale complication des hernies ou des éventrations est L’ETRANGLEMENT. On parle de hernie étranglée ou d’éventration étranglée. Les signes qui doivent donner l’alerte sont l’apparition d’une douleur intense, d’apparition brutale ou assez rapide et l’impossibilité de rentrer  la hernie. L’aggravation des symptômes peut conduire à l’apparition d’une OCCLUSION INTESTINALE, si l’intestin est coincé dans la hernie. Les signes sont  l’arrêt des gaz et des matières, parfois associés à des vomissements. Une intervention chirurgicale est alors nécessaire en urgence.

Symptomatologie :

Les hernies inguinales et crurales sont des masses ou des tuméfactions indolores et réductibles,  c’est à dire qui ne font pas mal et que l’ on peut réduire ou réintroduire manuellement très facilement .Les hernies inguinales ou les hernies crurales sont en général situées d’un seul côté, elles sont dites unilatérales, mais peuvent être bilatérales et seront dépistées lors de la consultation chez le médecin ou le chirurgien. Les hernies inguinales sont plus fréquentes chez les hommes contrairement aux hernies crurales plus souvent présentes chez les femmes. La hernie crurale se complique plus fréquemment.

Il existe deux types de hernies inguinales :

  • Les hernies indirectes ou obliques externes qui correspondent à des masses qui descendent dans les bourses.
  • Les hernies directes qui sont des masses apparaissant au niveau de l’aine juste au dessus du pubis.

La hernie crurale apparaît à la racine de la cuisse.  Souvent plus petite que la hernie inguinale, elle est volontiers plus douloureuse et s’ étrangle plus souvent.

Traitement Chirurgical

Hospitalisation:

L'intervention se réalise sous anesthésie générale, le plus souvent. La durée est de 15 à 30 minutes pour une hernie inguinale et peut être plus longue pour certaines éventrations volumineuses. L'intervention est réalisée dans la majorité des cas en cœlioscopie sauf pour certaines éventrations ou hernies trop volumineuses. Les avantages sont une reprise plus rapide de la vie normale et surtout l’absence de complications au niveau  des cicatrices. Cette voie technique peut néanmoins dans tous les cas être transformée en une incision traditionnelle en raison de difficultés qui peuvent être rencontrées lors de l'intervention.

L’intervention consiste à réduire et réintégrer la hernie ou l’éventration et à obturer l’orifice de la hernie ou de l’éventration avec une prothèse qui va servir de renfort et de protection de la paroi inguinale ou abdominale. Ces prothèses sont parfaitement tolérées par l’organisme et il n’existe pas de phénomène allergique. Les nouvelles techniques chirurgicales et les progrès de l’anesthésie font que les traitements des hernies inguinales, crurales et de certaines petites éventrations peuvent être envisagés en chirurgie ambulatoire c’est à dire sur une hospitalisation ne durant qu’une journée.

Pour cela, certaines conditions sont absolument indispensables et doivent être évoqué avec le chirurgien et le médecin anesthésiste AVANT l’hospitalisation.

La veille de l’intervention aucune préparation particulière n’est faite. La dépilation auparavant réalisée n’est plus nécessaire aujourd’hui comme l’on démontré plusieurs travaux épidémiologiques récents.

Le jour de l’intervention :

  • Le patient prend une douche avec de la bétadine et son abdomen est badigeonné d'un antiseptique
  • Fourniture de bas anti-thrombose.
  • Prémédication
  • Suivi opératoire

Le but de cette phase est de surveiller l'absence de complication pour un retour à un état normal. La première phase à lieu en salle de réveil puis lors de l'hospitalisation et enfin en convalescence chez vous.

Phase de réveil: 

Lorsque l'intervention est terminée, vous êtes transféré en salle de réveil pour environ 2 heures.Seront surveillés votre état de conscience, votre pouls, votre saturation en oxygène,votre respiration.

Après l'intervention

Suivi :

Le soir ou lendemain de l'intervention, vous serez levé. La durée d'hospitalisation est de 24 heures pour une hernie inguinale. Elle peut être de 4 à 5 jours pour certaines éventrations. Vous reprendrez l'alimentation le soir même de l’intervention et dès le lendemain de façon tout à fait normale. Les pansements sont surveillés régulièrement.

La reprise du transit intestinal marqué par l'émission de gaz se fait très rapidement dans les heures qui suivent l’intervention. Pendant votre convalescence, vous pourrez avoir une alimentation normale. Il n’y a pas lieu de donner de régime particulier. Progressivement vous pourrez reprendre une activité normale : au bout de 3 semaines si vous avez été opéré par coelioscopie.

Conséquences et complications:

Les  complications lors d’intervention pour les hernies sont très rares surtout lorsqu’elles sont réalisées par des équipes entraînées à la coelioscopie.

La principale complication est la blessure accidentelle de la veine iliaque qui draine le sang de la jambe. Sa survenue nécessite l’arrêt de la coelioscopie, et une ouverture pour réparer la veine dans les meilleures conditions. Il s’agit d’une complication tout à fait exceptionnelle. La deuxième complication peut être un trou dans la vessie qui est très proche de la hernie. Cet accident est facilement reconnaissable et se traite simplement par un point de suture qui sera réalisé sous coelioscopie. Là encore, cette complication est très rare.

Les conséquences immédiates sont essentiellement représentées par les hématomes post-opératoires assez fréquents mais tout à fait bénins. Il s’agit de l’apparition dans les jours qui suivent l’intervention de bleus principalement situés au niveau de l’aine et pouvant descendre dans les bourses chez l’homme. Aucun traitement n’est nécessaire en règle  générale et tout rentre dans l’ordre en quelques jours.

Les activités physiques et sportives doivent être suspendues pendant 3 à 4 semaines. En effet, il est important d’éviter tout effort de soulèvement, pour éviter que la prothèse ne se déplace.
Le taux de récidive des hernies opérées est actuellement faible.

Surveillance au long cours  :

Aucune surveillance particulière n’est nécessaire en dehors de la consultation post-opératoire habituelle qui a lieu 1 mois après l’intervention.

Une vie normale peut être reprise 1 mois après l’intervention tant sur le plan physique que professionnel.

Contenu modifié le 27/01/16

Centre Expert en Récupération Améliorée

GRACE est un groupe créé en 2014 dans le but de favoriser le développement et la diffusion de la réhabilitation améliorée après chirurgie.

Centre Expert en Obésité

Le Centre Spécialisé de l’Obésité est reconnu par le Ministère de la santé et internationalement renommé dans le traitement et la prise en charge de l’obésité.