Hémorroïdes

Les Hémorroïdes sont une pathologie liée à la Chirurgie Colo-Proctologique

La maladie hémorroïdaire est une pathologie très fréquente. Plus d’un adulte sur deux est géné au moins une fois dans sa vie par des symptômes en rapport avec les hémorroïdes (saignements, douleurs, boule anale ou démangeaisons). Lorsque les symptômes sont invalidants ou que les crises hémorroïdaires se répètent, on peut proposer un traitement chirurgical.

Que sont les hémorroïdes ?

Les hémorroïdes sont des coussinets tissulaires localisés au niveau du canal anal, ces coussinets sont formés de capillaire ou réseaux artériel et veineux qui sont dilatés en cas de maladie hémorroïdaire. Leur rôle est d’intervenir dans la continence anale fine. Au repos, elles complètent la fermeture du rectum ; lors de la défécation, ces coussinets sont aplatis et s’effacent afin de permettre le passage des selles. Il s’agit donc de structures anatomiques normales, elles n’entraînent des symptômes qu’en cas de dilatation et d’hypertrophie importante, c’est alors qu’on parle de maladie hémorroïdaire.

On différencie les hémorroïdes internes situées à l’intérieur du canal anal qui sont plutôt responsables de saignements et les hémorroïdes externes, visibles au niveau de l’anus, responsables de douleurs et de suintements.

Facteurs favorisants des hémorroïdes :

En dehors de l’hérédité, on retrouve de multiples causes d’hypertrophie des hémorroïdes :

des poussées trop importantes lors de la défécation (notamment en cas de constipation), le mode de vie (sédentaire, alimentation épicée, alcool), la grossesse et l’accouchement sont des modes fréquents d’apparition des hémorroïdes et enfin le relâchement des tissus lié à l’âge.

Symptômes des hémorroïdes :

Les trois symptômes les plus fréquents sont les saignements (ou rectorragies), l’existence d’une boule (ou prolapsus) au niveau de l’anus et la douleur.

  • Les RECTORRAGIES sont des saignements de sang rouge, le plus souvent peu important qui accompagnent les selles ou plus souvent qui tachent le papier hygiénique. Parfois ces pertes sanguines sont plus importantes et peuvent être responsable d’une anémie. La présence de rectorragies peut parfois justifier d’une coloscopie complémentaire.

  • PROLAPSUS HEMORROÏDAIRE. En cas de maladie hémorroïdaire, les coussinets hémorroïdaires glissent vers le bas en direction de l’anus. On parle de prolapsus hémorroïdaire. Ce prolapsus peut être classé en 4 grades :

    • Grade I : Les hémorroïdes font saillie dans le canal anal en poussée mais sans s’extérioriser.

    • Grade II : Les hémorroïdes se prolabent à l’effort mais rentrent spontanément dans le canal anal

    • Grade III : Les coussinets sortent à l’effort et doivent être réintégrés manuellement dans le canal anal.

    • Grade IV : Prolapsus hémorroïdaire permanent.

Douleur : 

Les hémorroïdes hypertrophiées sont responsables d’une douleur à type de pesanteur anale. Parfois, cette douleur est intense, notamment en cas de thrombose hémorroïdaire correspondant à un caillot veineux situé au niveau du canal anal ou en cas de crise hémorroïdaire, c’est à dire volumineuse hémorroïde de grade IV inflammatoire et douloureuse. Les autres symptômes récemment rencontrés sont l’existence de suintements au niveau de l’anus qui peuvent être parfois responsable de démangeaisons invalidantes.

Les différentes méthodes chirurgicales

Elles ont toute lieu sous anesthésie générale ou locorégionale par péridurale.

L’ablation des hémorroïdes ou intervention de Milligan Morgan

ablation des hémorroïdes : miligan morganElle consiste à réaliser l’exérèse chirurgicale des paquets hémorroïdaires, généralement au nombre de 3, depuis les hémorroïdes externes situées au niveau de la peau de l’anus jusqu’à l’hémorroïde interne ainsi que son prolongement interne au niveau du canal anal. Les plaies après hémorroïdectomie ne sont pas fermées et laissent en général 3 plaies en forme de trèfle au niveau de l’anus. Il est laissé en place de part et d’autre des exérèses hémorroïdaires des zones de « ponts », de peau et de muqueuse afin de favoriser la cicatrisation ultérieure. L’hospitalisation dure de 2 à 4 jours. Les plaies au niveau de l’anus sont sensibles et responsables de douleurs avec une convalescence entre 4 et 6 semaines.

Les complications post-opératoires sont peu fréquentes : principalement des saignements notamment à la selle pendant la première semaine (de façon rare un saignement important peu survenir principalement pendant les 24 ou 48 premières heures pouvant nécessiter un geste chirurgical d’hémostase), l’infection de la région opérée est rare compte tenu d’un traitement antibiotique prophylactique donné pendant l’intervention, la sténose ou rétrécissement de l’anus est rare, elle survient en cas de cicatrisation fibreuse au niveau de l’anus, principalement en cas d’exérèse importante d’hémorroïde.

Enfin, les récidives avec cette technique sont rares, environ 1 % mais au prix d’une convalescence longue et parfois difficile.

HAL Doppler ou Ligature des Artères Hémorroïdales sous Doppler

Cette technique consiste à introduire un anuscope positionné au niveau du bas rectum qui est équipé d’un doppler. Ce doppler permet de repérer les artères à destinée hémorroïdale au niveau de la partie basse du rectum. Les artères détectées sont ainsi ligaturées afin de réduire le flux sanguin vers les hémorroïdes. Il est ainsi réalisé entre 8 et 12 nœuds au niveau du bas rectum afin de faire diminuer la pression au niveau des vaisseaux hémorroïdaires.

En cas de prolapsus permanent de grade IV, il est souvent associé à cette technique une mucopexie : la mucopexie consiste à réaliser un faufilage de la muqueuse hémorroïdaire, la réalisation du nœud va ainsi permettre de « lifter » la muqueuse hémorroïdaire à l’intérieur du canal anal.

En post opératoire, la convalescence est en générale courte marquée par peu de douleurs. Les patients ressentent habituellement une pesanteur anale ou de fausses envies d’aller à la selle. L’hospitalisation dure environ 24 à 48 heures et l’arrêt de travail est d’environ 8 jours. Les résultats complets sur l’atrophie des hémorroïdes s’observent entre 4 et 8 semaines après l’intervention.

Les récidives après cette technique sont rares, environ 5 % des cas, principalement en cas de prolapsus important grade IV réparti sur les 3 paquets.  

HAL Doppler ou Ligature des Artères Hémorroïdales sous Doppler étape 1HAL Doppler ou Ligature des Artères Hémorroïdales sous Doppler étape 2HAL Doppler ou Ligature des Artères Hémorroïdales sous Doppler étape 3

 

 

 

 

 

Les autres interventions de Chirurgie Colo-Proctologique

Chirurgie du colon

Chirurgie du rectum

Fissure anale

Fistule anale

Prolapsus et incontinence

Kyste sacrococcygien

Contenu modifié le 12/12/16

Pathologies traitées

Fissure anale
Fistule anale
Prolapsus et incontinence
Kyste sacrococcygien

Centre Expert en Récupération Améliorée

grace logoGRACE est un groupe créé en 2014 dans le but de favoriser le développement et la diffusion de la réhabilitation améliorée après chirurgie.

Centre Expert en Obésité

cso logoLe Centre Spécialisé de l’Obésité est reconnu par le Ministère de la santé et internationalement renommé dans le traitement et la prise en charge de l’obésité.