Chirurgie du rectum

La Chirurgie du rectum est une intervention liée à la Chirurgie Colo-Proctologique

La chirurgie du rectum concerne essentiellement le traitement des cancers du rectum et la cure de prolapsus rectal qui sera évoqué ailleurs.

Le principal traitement du cancer du rectum est la chirurgie : elle comporte l’exérèse du rectum (tout ou partie en fonction du siège de la tumeur) et du mésorectum, c’est à dire de toute la graisse autour du rectum qui est un élément essentiel pour le traitement curatif de ces cancers. Elle est suivie d’un rétablissement de la continuité digestive qui nécessite le plus souvent la réalisation d’une dérivation des selles par une stomie temporaire ou anus artificiel.

Dans les cas où la tumeurs est très basse sur le rectum et touche le sphincter anal, la chirurgie peut comporter un résection partielle de celui-ci (Résection inter-sphinctérienne), voire une amputation abdomino-périnéale avec une colostomie définitive.

La chirurgie est le plus souvent précédée d’une radiochimiothérapie en fonction du stade de la tumeur dont l’indication est toujours discutée en Réunion de Cancérologie Multidisciplinaire ou sont présents les différents intervenants : Chirurgien, gastro-entérologue, cancérologue, radiothérapeute, radiologue et médecins anatomo-pathologistes. Elle se déroule habituellement sur 5 semaines, 5 jours par semaine. Elle est souvent associée une chimiothérapie orale par Xéloda pendant la durée de la radiothérapie, ce qui permet d’augmenter son efficacité. Le but de cette radiothérapie est de réduire le risque de récidive locale de la tumeur à long terme (de 10 à 5% à 5 ans). Elle permet aussi de réduire la taille de la tumeur et dans certains cas d’envisager une conservation du sphincter qui ne l’était pas avant le traitement.

Cette radiothérapie est suivie d’une pause avant la chirurgie pendant 6 à 8 semaines pendant laquelle l’effet des rayons continue d’agir.

Avant l’opération, il n’y a un régime sans résidu (pauvre en fibres) et une préparation du colon comme avant une coloscopie. Vous serez hospitalisé le jour de l’intervention (1 heure avant), un repas normal est autorisé 6 heures avant l’anesthésie et l’absorption de liquides clairs (un jus de pomme par exemple) est recommandé 3 heures avant.

Cette chirurgie a lieu le plus souvent par coelioscopie, c’est à dire par des petites incisions permettant l’introduction d’une caméra et d’instruments dans l’abdomen. C’est un élément essentiel à la Récupération Améliorée après Chirurgie (RAC) pour laquelle nous particulièrement engagés et centre de référence GRACE.

Cette prise en charge RAC comporte une vingtaine de mesures avant, pendant et après la chirurgie, elle permet de réduire les complications post opératoires de 50%, de raccourcir la période de récupération post opératoire et ainsi autoriser un retour plus précoce au domicile.

En post opératoire, il est généralement laissé en place une sonde urinaire et un drain abdominal qui seront enlevés les jours suivants l’intervention. Les perfusions sont rarement nécessaires et vous pourrez ainsi vous mobiliser et reprendre rapidement l’alimentation.

Grâce à cette procédure, la durée d’hospitalisation pour chirurgie du rectum est de 4 à 8 jours si tout se passe bien.

A votre retour à domicile, il est organisé une surveillance en lien avec l’infirmière libérale pendant environ 8 jours en lien. De plus, une infirmière spécialisée pourra prendre en charge la stomie et progressivement vous accompagner pour ces soins.

Cette surveillance comporte les éléments habituels des patients opérés (pouls, tension, température, douleur, alimentation, transit et prise de sang), elle est quotidienne avec un lien direct et permanent avec le chirurgien et le service afin de pouvoir répondre à toutes les interrogations ou revoir un patient rapidement en consultation si besoin.

Résection Antérieure du Rectum

La Résection Antérieure du Rectum consiste à enlever une partie ou totalité du rectum.

Elle comporte la mobilisation et l’abaissement de l’angle colique gauche, l’exérèse du colon sigmoïde et du rectum, la résection doit emporter 5 cm de rectum sous la tumeur ainsi que le mésorectum (graisse autour du rectum contenant les vaisseaux sanguins et ganglions lymphatiques) dont une exérèse de qualité est essentielle.

résection antérieure du rectum

Pour les tumeurs du haut rectum, une partie basse du rectum peut être conservée, avec un moignon rectal restant de 4 cm, l’anastomose colo-rectale entre le colon et le rectum peut être protégée par une iléostomie temporaire (anus artificiel avec l’intestin grêle) afin de limiter le risque de fistule anastomotique ou fuite sur la couture.

anastomose colo rectale

Pour les tumeurs du moyen ou du bas rectum, il est réalisée une anastomose colo rectale basse voire anastomose colo-anale (entre le colon et l’anus) avec un petit réservoir colique toujours protégée par une iléostomie temporaire.

ileostomie

Dans certains cas, il peut être réalisé une Anastomose Colo-Anale Différée dite opération de Baulieux (du nom du Pr Jacques Baulieux de l’Hopital de la Croix Rousse à Lyon qui l’a remis au point). Cette opération consiste, après avoir enlevé le rectum, à extérioriser le colon sur quelques cm à travers l’anus. Au 5éme jour, la trompe colique est recoupée et l’anastomose réalisée avec sécurité car des adhérences se sont créées pendant cette période. La réalisation d’une stomie est ainsi le plus souvent évitée avec cette opération particulière. Cela nécessite en général une dizaine de jours d’hospitalisation en tout.

Anastomose Colo-Anale Différée ou opération de Baulieux

 Complications pendant et après la chirurgie du rectum

  • En cas de difficultés opératoires (tumeur localement avancée, adhérences, plaie d’un autre organe comme le l’intestin grêle ou l’uretère), cela peut nécessiter une conversion en ouverture ou laparotomie.
  • Complications post opératoires classiques telles que l’hémorragie, l’hématome ou l’infection notamment abcès de cicatrice car le colon contient beaucoup de bactéries
  • Fistule anastomotique ou fuite : problème de cicatrisation au niveau de la couture intestinale. Cette complications potentiellement grave peut justifier de la réalisation d’un stomie préventive ou dans une 2ème temps si elle n’a pas été réalisée initialement.
  • Troubles fonctionnels sexuels après chirurgie et radiothérapie (impuissance ou éjaculation retrograde) ou urinaires
  • Troubles fonctionnels digestifs ou syndrome de résection antérieure du rectum : augmentation du nombre de selles, selles fractionnées, urgences voire incontinence aux gaz ou aux selles.   

Les autres interventions de Chirurgie Colo-Proctologique

Chirurgie du colon

Fissure anale

Hémorroïdes

Fistule anale

Prolapsus et incontinence

Kyste sacrococcygien

Contenu modifié le 12/12/16

Pathologies traitées

Chirurgie du colon ou colectomie

Centre Expert en Récupération Améliorée

grace logoGRACE est un groupe créé en 2014 dans le but de favoriser le développement et la diffusion de la réhabilitation améliorée après chirurgie.

Centre Expert en Obésité

cso logoLe Centre Spécialisé de l’Obésité est reconnu par le Ministère de la santé et internationalement renommé dans le traitement et la prise en charge de l’obésité.